Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 8h30 / 19h30

Bourse des voyages, le meilleur du tourisme français en matière de voyages organisés

Amathus

Amathus

Site à visiter : Amathus

L'histoire d'Amathus combine l'archéologie et la mythologie. Les recherches entreprises sur le site y ont signalé la présence d'activités humaines dès 1100 av. J.-C.
La légende raconte que la cité aurait été fondée par Cinyras, roi de Chypre et fils d'Apollon. La cité a été baptisée du nom de la mère de son fils Adonis, « Amathus ».
Les écrits d'antan rapportent qu'Amathus était habitée par des Pélasges. Le fait qu'ils ne parlaient pas Grec est confirmé par des inscriptions en syllabaire chypriote, utilisé au quatrième siècle av. J.-C.

Un autre mythe purement hellénique affirme que c'est l'un des fils d'Héraclès qui aurait fondé Amathus, ce qui expliquerait le fait qu'il y soit vénéré.

Pendant l'ère romaine, la cité royale est devenue la capitale de l'une des quatre régions administratives de Chypre.

Plus tard, au 4ème siècle ap. J.-C., Amathus est devenue le siège de l'archevêché chrétien et a continué à se développer jusqu'à la période byzantine.

La ville royale a été érigée sur les falaises côtières donnant une vue imprenable sur la mer. Dès les premières années de son implantation, la cité a prospéré et est devenue fort puissante.
Au cours de l'ère post-phénicienne du 8ème siècle, un port y est aménagé pour favoriser le commerce entre les Grecs et les Levantins. Un temple dédié à Aphrodite, déesse de la beauté et de l'amour, a été érigé au sommet de la falaise. Lors des fouilles, les archéologues ont découvert le dernier étage de ce sanctuaire datant approximativement du premier siècle av. J.-C.
C'est au sommet de la falaise que se serait tenu l'Adonia, ensemble de compétitions sportives et de concours de danse et de chant organisé en l'honneur d'Adonis.
Amathus tirait sa prospérité de ses plantations de blé, de ses mines de cuivre et de ses moutons. Les traces de ces activités sont encore visibles sur place.

amathusamathus

Le culte antique d'Aphrodite qui se déroulait à Amathus était le plus important de Chypre. La cité n'a pourtant pas été aussi bien conservée que Kourion (cité en ruines située à proximité).

D'après la légende d'Ariane, écrite par Plutarque, Thésée aurait abandonné Ariane à Amathus, où elle mourut en donnant naissance à son enfant et fut enterrée dans une tombe sacrée. Selon cette même source, les habitants de la cité antique auraient appelé « bosquet sacré » le bois d'Aphrodite qui abrite la tombe d'Ariane.

A la fin du 6ème siècle, Saint-Jean le Charitable (Ayios loannis Eleimonas), protecteur des chevaliers de Saint-Jean, est né à Amathus.

Dans les années 1870, Luigi Palma da Cesnola (consul des Etats-Unis à Chypre) a entrepris des fouilles dans la nécropole d'Amathus pour enrichir les premières collections du Musée d'art métropolitain américain ; certains articles ont été envoyés au British Museum.

partir à Chypre

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

Autres lieux à Chypre

  • Sveltos 3*

    Voyage Chypre

    Paris - Larnaca

    Sveltos 3*

    Vol + Hôtel / 3 jours - 3 nuits
  • Centrum 3*

    Voyage Chypre

    Paris - Larnaca

    Centrum 3*

    Vol + Hôtel / 3 jours - 3 nuits