Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 9h / 20h

Guide Limoges

avec Bourse des Voyages

Guide de voyage

Limoges

Drapeau France

Tous les guides des villes du Limousin :

Caracteristiques de la ville

Labellisée ville d'art et d'histoire, Limoges est une ville très célèbre, abritant un riche patrimoine.
La ville est la préfecture du département de la Haute-Vienne et le chef-lieu de la région Limousin.
Elle porte le surnom de « capitale des arts du feu » à cause de sa porcelaine, son émail, ses vitraux, sa céramique et son orfèvrerie.
Surnommée la « Ville Rouge » depuis la fin du XIXe siècle, Limoges est connue pour ses mouvements socialistes.

Nombre d'habitants

La population de Limoges compte environ 141 550 habitants (estimation 2010).

Histoire

L'Empereur Auguste crée "Augustorium" en 10 avant J.C. La cité se développe ensuite suivant un plan en damier et, preuve de son expansion, un amphithéâtre de la taille de celui de Nice voit le jour. Des thermes et des villas sont également construites.
La région est évangélisée par Saint Martial au début du IVème siècle et l'église épiscopale se retrouve accolée au baptistère paléochrétien.
Le tombeau de Saint Martial est situé sous l'actuelle Place de la République. Ce tombeau est un important centre de pèlerinage et une étape du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Peu à peu, la ville développe une musique polyphonique et un certain savoir-faire dans l'élaboration des manuscrits. Elle acquiert de ce fait un important rayonnement culturel.
Au Xème siècle, le Vicomte de Limoges a érigé un château. Le quartier autour du tombeau de Saint Martial et celui autour de ce château prend de l'importance, notamment entre le Xème siècle et le XVIIIème siècle.
L'édification de l'Église Saint-Michel-des-Lions commence en 1364. Elle va servir de point de repère pour les visiteurs de la ville. Des couvents sont également construits autour du château et de la cité, ce qui entraine la création de faubourgs dès le XVème siècle.
Le 5 février 1790, Limoges devient le chef-lieu du département de la Haute-Vienne, nouvellement créée. Les deux c?urs historiques sont alors fusionnés en 1792.
Les vestiges médiévaux de la ville sont détruits au XVIIIème, afin de faciliter la circulation des hommes et d'améliorer le passage de l'air et de la lumière. Des nouveaux édifices sont construits, comme le Présidial et le Collège.
Au début du XIX, les industries textiles et porcelainières s'installent sur les berges de la Vienne, qui leur fournie l'énergie nécessaire à leur bon fonctionnement. Limoges connait alors une explosion démographique. La porcelaine devient l'activité principale avec plus de 9 000 employés en 1905.
L'installation du chemin de fer en 1856 stimule l'économie de la porcelaine et des autres secteurs économiques tels que la chaussure ou l'imprimerie. Au cours de cette même période, le monde ouvrier décide de s'organise socialement et économiquement. La Confédération générale du travail à Limoges née en 1895.
La Gare des Bénédictins est construite en 1929. C'est aujourd'hui un lieu incontournable de la ville.

Géographie

Limoges s'étend sur une superficie de 78, 03km² et se trouve au centre-ouest de la France sur le massif central. Le fleuve Vienne traverse la ville.
Le territoire de Limoges est l'un des plus spacieux du département de la Haute-Vienne(+ de 7 000 hectares) et est située à 346,3 km au sud de Paris. Son altitude est de 431m.

Comment se déplacer en ville ?

La ville de Limoges propose divers modes de transport, bus, taxi, voiture de location, au choix.
Le bus : la ville dispose de 15 lignes de bus et de trolleybus qui desservent la ville et ses alentours, desservies par la compagnie STCL.
Le taxi : les stations de taxis se trouvent à l'aéroport et dans le centre-ville de Limoges.
La location de voiture : quelques compagnies internationales disposent d'un comptoir à l'aéroport et dans le centre-ville de Limoges. Des parkings souterrains sont aussi dispatchés en ville.

Que voir ?

La ville de Limoges dispose de nombreux sites touristiques à voir.
La Cathédrale Saint-Étienne, la Chapelle de la Règle, la Cité des Compagnons et des Métiers d'art, les lavandières du Pont Notre-Dame du Péteu, le Four des Casseaux, l'Abbessaille, le Four des Casseaux, la Cour du Temple et le sous-sol de Limoges sont des sites à ne pas manquer.
Les touristes se rendront également au musée municipal de l'Évêché, au musée de l'Émail et le Musée Adrien Dubouché. L'Église Saint-Michel-des-Lions, la Gare de Bénédictins, la Bibliothèque Francophone Multimédia et l'E.S.T.E.R. Limoges Technopole sont des endroits insolites à visiter.
Les parcs et jardins comme le jardin d'Orsay, le jardin de l'Évêché, le Champ de Juillet, le parc Victor Thuillat, le parc de l'Aurence, le parc de l'Auzette et la roseraie du Mas-Jambost attireront les visiteurs.

Que faire ?

- Visiter le parc d'attractions de Bellevue.
- Admirer l'aquarium du Limousin.
- Se balader sur les bords de la Vienne, dans les parcs et jardins.
- Se promener sur les vieux ponts et dans les vieux quartiers.
- Découvrir le Musée national de la porcelaine Adrien Dubouché et celui de l'Évêché.

Achats ?

Les magasins à Limoges sont ouverts de 9h à 19h00, du lundi au samedi.La Place Sadi-Carnto et le Centre Saint Martial représentent les plus grandes zones commerciales de Limoges.
Le souvenir le plus typique est la fameuse porcelaine de Limoges, de renommée internationale. Les alcools comme la liqueur ou le cognac sont également des incontournables.

Gastronomie et recette(s) du terroir

Les Plats :les petits ventre (estomacs d'agneaux farcis avec des pieds d'agneaux), les plats à base de tripes, les galetous (crêpes épaisses à base de farine de sarrasin qui remplaçait le pain), la viande limousine, les pâtés de pommes de terre.
Les desserts:le burgou (gâteau à base de farine de châtaigne, d'amande et de miel), les madeleines de Saint Yrieix, les gâteau massepain (amandes finement moulues, blancs d'?uf et sucre), le treipaïs (gâteau à base de chocolat, de noisettes et de marrons).

Que voir dans la région ?

Aux alentours de Limoges, divers sites touristiques sont à voir.
Le Lac de Vassivière ; le plus beau panorama et paysage de Limoges dans la commune de Eymoutiers ; le lieu historique et culturel d'Oradour sur Glane ; la cité gantière de Saint-Junien ; les rochers de Puychaud ; la réserve nationale tourbière des Dauges ; le château de Rochechouart ; le musée des Arts et Traditions populaires de Châteauponsac ; le château de Châlus.

Santé ?

Pensez à avoir avec vous votre carte vitale.
En cas d'urgence, composez le 15 ou le 18.

Hôpital à Limoges :
CHU Limoges
2, avenue Martin Luther King
87042 Limoges cedex
05 55 05 55 55.

Décalage horaires

Paris et Limoges appartiennent au même fuseau horaire.

partir dans le France

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

  • Best Western Santa Maria 3*

    Voyage Corse

    Paris - Ajaccio

    Vol + Hôtel
    2 jours - 2 nuits
    à partir de 183 €
  • Oktober 3*

    Voyage Martinique

    Paris - Fort-de-France

    Vol + Hôtel
    5 jours - 5 nuits
    à partir de 293 €
  • Résidence hôtelière Corail Résidence 2*

    Voyage Martinique

    Paris - Fort-de-France

    Vol + Hôtel
    5 jours - 5 nuits
    à partir de 293 €

Réserver votre vol

limoges

Limoges
Informations pratiques

Comment y aller ?

Le trajet jusqu'à Limoges peut s'effectuer en avion. La durée de vol depuis Paris est de 1h10. La compagnie Twin Jet propose des vols directs depuis l'aéroport de Paris Orly.

Aéroport le plus proche

Aéroport : Aéroport international de Limoges-Bellegarde (code IATA : LIG).
Distance : 10 km.
Site internet de l'aéroport de Limoges.

limoges

Limoges
Ressources

Bibliographie

Histoire de Limoges de Jean Levet, 1973
Limoges, naissance et croissance d'une capitale régionale de Georges Vérynaud, 1994
Limoges, le grand bond en avant, deux siècles de transformations 1815-2006 de Gilbert Font, 2006
Limoges deux siècles de porcelaine de Chantal Meslin-Perrier, 2002
La maîtrise des bouchers du Château de Limoges, 1630 - 1828 de Jean Levet, 2007.

Filmographie

"Ceux qui m'aiment prendront le train"- de Patrice Chéreau (1998)
" Après le combat"- de Marc Ponette (2003)
"Les camarades"- de François Luciani (2007)
"Mille neuf cent cinq"- de Henri Helman (2005).


<