Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 9h / 20h

Guide Sofia

avec Bourse des Voyages

Guide de voyage

Sofia

Drapeau Bulgarie

Tous les guides des villes de la Bulgarie :

Caracteristiques de la ville

Sofia reste le pôle administratif, commercial et industriel de la Bulgarie dont elle est la capitale. Son réseau ferroviaire, routier et fluvial très développé en fait un véritable carrefour de communication. Sofia est une ville universitaire et culturelle avec des musées et de somptueux édifices.

Nombre d'habitants

La ville de Sofia compte 1 378 000 habitants (estimation 2010).

Histoire

Dès l'Antiquité, Sofia existe déjà sous la forme d'un village thrace du nom de Serdica, occupé par les Romains vers 29 av. J.-C.
L'empereur Trajan est l'instigateur d'une fortification au IIe siècle, et au IIIe siècle Dacie prend Serdica pour capitale.
En 447, Attila dévaste la ville.
La ville est reconstruite par l'empereur byzantin Justinien Ier au VIe siècle.
Khan Krum assiège la ville et la domine jusqu'au Xe siècle, lorsque celle-ci tombe sous la coupe des Byzantins, et ceci, jusqu'à ce que le Second Empire bulgare soit fondé en 1185.
Serdica devient turque en 1382 et acquiert le titre de capitale du bureau du haut fonctionnaire turc de Roumélie (bey). La ville est rebaptisée Sofia.
La Bulgarie devient indépendante en 1878
En 1879, Sofia devient la capitale du pays.
Victime de la Seconde Guerre mondiale, Sofia est plusieurs fois détruite entre 1939 et 1945, mais à la fin de la guerre, elle est entièrement rebâtie.
Depuis la fin de la guerre jusqu'en 1989, c'est-à-dire pendant l'époque communiste, la ville reste le plus grand pôle économique, scientifique, culturel et scientifique du pays.
La Bulgarie adhère à l'Union Européenne le 1er janvier 2007.

Géographie

La plaine fertile de Sofia, à l'ouest de la Bulgarie, se trouve au coeur des montagnes. La ville est limitée au nord par les Balkans, et au sud, par le mont Vitocha dont le point culminant est Tcherni Vreh ou le Pic noir (2290 m). Sofia s'étend sur une superficie de 180 kilomètres carrés.

Comment se déplacer en ville ?

La ville de Sofia propose divers moyens de transport, bus, tramway, métro, taxi et voiture.
Le bus et le tramway : les trolleybus, les bus et les tramways traversent toute la ville et facilitent ainsi l'accès à ses différentes parties.
Le métro : 2 lignes de métro desservent les divers quartiers de Sofia.
Le taxi : présents autant à l'aéroport qu'en ville, les taxis de couleur jaune sont très nombreux à Sofia.
La voiture : beaucoup de compagnies internationales sont représentées en centre-ville et à l'aéroport.

Que voir ?

Sofia dispose de somptueux sites à voir. Les visiteurs se rendront principalement à l'église de Boyana (reconnue pour ses fresques datant de la Renaissance), à l'église Svéta Nédélya, à la cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski, à la cathédrale Sainte-Sophie, à l'église russe Saint-Nicolas et à l'église Sainte-Petka-des-Selliers.
Ne manquez pas le Palais National de la Culture (NDK), le musée archéologique, l'église Saint-Georges (la Rotonde romane), l'institut ethnographique, le Théâtre national Ivan Vazov, la place Battenberg, le mausolée de Georgi Dimitrov et le monument Stefan Stamobolov.
Il est intéressant de voir les Bains turcs, l'Assemblée nationale, le Théâtre national Ivan-Vazov, le Grand Hôtel Sofia, la mosquée Banja Basi, la mosquée Bajrakli, l'Université de Sofia "St Clément d'Ohrid", le Pont aux lions et le Pont aux aigles.
La ville abrite également des parcs et des jardins comme le jardin municipal.
Site officiel de la ville de Sofia (en anglais).

Que faire ?

- Aller au sommet du mont Vitosha, dominant Sofia et culminant à 2 290 m, en télécabine
- Découvrir les Jardins de Boris encore appelés Borissova gradina avec ses monuments et sa roseraie, qui est l'un des lieux de prédilection des Sofiotes

Achats ?

Il est intéressant de rapporter des icônes, des objets en cuir, des poupées en tissu, des sculptures sur bois, des poteries en céramique de Troïan, de l'essence de rose, des tapis bulgares, des objets en cuivre, des bijoux et du cristal.

Gastronomie et recette(s) du terroir

Les plats : la shopska salata (une salade de concombres, tomates, poivrons, oignons et de siréné râpé, du fromage blanc à base de lait de brebis ou de vache), le tarator (une soupe froide à base de yaourt, concombres et aneth), la chkembe tchobar (une soupe de tripes avec du lait et des piments), le kachkaval (un fromage pané, au lait de brebis, servi à l'apéritif), le kyopolou (un caviar d'aubergine avec des poivrons grillés écrasés, du persil et de l'ail).
Les desserts : Les touloumbitchki (gâteaux faits de pâte frite trempée dans un sirop sucré).
Les boissons : Rayika (une eau-de-vie de raisin, prune, pomme ou cerise).

Que voir dans la région ?

Aux alentours de Sofia, divers sites touristiques sont à voir.
La ville thermale de Bankia ; les monastères au nord-ouest de la ville dont ceux de Kremikovs - Saint Georges, de Bouhovo et de Sainte Bogoroditsa ; le lac de Pantcharevo ; les stations balnéaires de Sunny Beach (Slanchevbriag) ou les Sables d'or encore appelé Zlatni Pyasatsi ; le Belitsa et son Parc des Ours Dansants.

Santé ?

Au moins 15 jours avant de partir, demandez la carte européenne d'assurance maladie à votre Caisse.

Hôpitaux à Sofia :
Hôpital des urgences Pirogov
21, boulevard Totleben
+359 29521161.

Hôpital Tokuda
+359 24034000.

Décalage horaires

En été : + 1h
En hiver : + 1h

partir en Bulgarie

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

Réserver votre vol

sofia

Sofia
Informations pratiques

Comment y aller ?

Le trajet jusqu'à Sofia peut s'effectuer en avion. La durée de vol depuis Paris est de 3 heures en moyenne. Des compagnies comme Air France proposent des vols directs depuis l'aéroport Paris CDG.

Aéroport le plus proche

Aéroport : Aéroport de Sofia (Code IATA : SOF)
Distance : 10 km
Site officiel de l'aéroport de Sofia (en anglais).

sofia

Sofia
Ressources

Bibliographie

Natalia, de Liliane Guignabodet, 1985
Frère, nous sommes tous des salauds, de Paul-Marie de la Gorce, 2006
Ballade pour Georg Henig, de Victor Paskov, 2007.


<