Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 9h / 20h

Guide de voyage Corse

avec Bourse des Voyages

Guide de voyages (4/5)

Corse

Carte de la Corse

Vivre en Corse

Devises

EURO (EUR).

Taux de change

Au 19/01/15
1 EUR = 1 EUR.
1 EUR = 1.15604 USD.

Les moyens de paiement

Les cartes bancaires ainsi que les chèques de voyage sont largement admis.
Les guichets automatiques de banque sont disponibles dans les principales villes et les petites localités.
Il n'existe pas de restriction concernant le montant de devises à importer.
Les comptoirs de change opèrent de 9h à 18h du lundi au samedi.
Les établissements bancaires ouvrent de 9h à 12 et de 14h à 18h en semaine. Ils sont fermés le samedi et le dimanche.

Coût de la vie

PIB/hab. : 21 175 $/hab. Le Produit Intérieur Brut par habitant est l'ensemble des valeurs des biens et des services générés par l'activité économique d'un pays (hors amortissements), divisé par le nombre d'habitants.
I.D.H : 0,917. L'Indicateur de Développement Humain est un indicateur complet des aspects économiques et sociaux d'un pays.

Limitations en douanes

Les autorités douanières autorisent l'importation de 300 cigarettes, 2,5 litres d'alcool, 75g de parfum et d'objets d'une valeur n'excédant pas 300 euros.
Il convient cependant de se renseigner avant le départ.

Pourboires

Le service est compris dans l'addition, mais il est courant de laisser de la monnaie en guise de pourboire.

partir en corse

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

Réserver votre vol

france

Corse
Économie

Longtemps régie par l'agriculture et l'élevage, l'économie de la Corse est aujourd'hui à forte dominante tertiaire, composée d'industrie touristique et de commerce. Peu productive et largement dépendante de l'extérieur, la Corse se caractérise par une économie de consommation.

Malgré la croissance d'après crise des années 1990, son Produit Intérieur Brut (PIB) par habitant était toujours inférieur de 21 % à la moyenne nationale en 2008. Considérée comme l'une des régions françaises les plus pauvres, son taux de croissance suit néanmoins la moyenne nationale. Ce faible niveau de valeur ajoutée s'explique par le faible taux de la population active ainsi qu'un manque global de productivité.

Sur 302 000 habitants (données 2008), la moitié se concentre désormais dans les grandes villes comme Bastia ou Ajaccio, alors que l'intérieur de l'île se dépeuple progressivement.

Le tourisme, qui l'une des premières activités de l'île, s'est largement développé en vingt ans, entraînant un doublement de la population au mois d'août, où plus de 50% des touristes viennent visiter l'île.