Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 9h / 20h
Bourse des voyages, le meilleur du tourisme français en matière de voyages organisés

Go voyages

Go voyages
histoire

En octobre 2001, Go voyages devient la première « agence online » d’Europe à se lancer dans le « package dynamique ». À cette époque, le chiffre d’affaires de Go voyages réalisé en ligne représente 12% de son chiffre d’affaires global – soit 65 millions de Francs sur un total de 527 millions.

Le package dynamique se caractérise par l’association de plusieurs services indépendants les uns des autres permettant aux clients de se construire des voyages sur mesure. Ainsi peut-on imaginer vol + hôtel + train + location de voiture, etc.

La crise induit aussi des séjours de vacances écourtés, domaine où le package dynamique trouve toute sa force. L’utilisation d’Internet, qui autorise des comparaisons de produits en temps réel, va dans le même sens.

Il suffit d’un minimum d’expérience dans le maniement de l’outil Internet (que l’on chiffre chez Go voyages à environ 2 ans de pratique) pour que le client compose son « panier » au meilleur prix et surtout à la carte.

Les consommateurs peuvent ainsi à tout moment « construire » des vacances (2 à 4 nuitées sont le cas le plus commun) à partir d’éléments juxtaposables et forfaitisés séparément.

Ce type de déploiement nécessite pour une société comme Go voyages un investissement financier et en moyens humains d’importance en contrepartie d’un gain de temps dans le traitement des dossiers et d’une automatisation des demandes de séjours simplifiés.

En effet, la mise en place de la structure de package dynamique a nécessité 10 informaticiens à plein temps pendant un an et demi. Au-delà de la pure mise en service, les coûts de fonctionnement et de maintenance sont élevés et certainement pas à la portée de tous les voyagistes.

Progressivement, Jean-Marc Espalioux – président du directoire du groupe Accor de 1997 à 2005 – fait monter celui-ci dans le capital de Go voyages jusqu’à en acquérir 100 % en juin 2004. C’est alors que le tour operator conforte ses avancées par l’utilisation pour son moteur de divers GDS (global distribution system).

De la sorte, Go voyages peut compter en 2007 sur une base de données de 50000 hôtels couvrant tout l’éventail des catégories du confort le plus sommaire au plus haut luxe, grâce à l’offre diversifiée apportée par Accor mais aussi par Best Western, GTA, Fast Booking et Hilton. Mais dès les comptes 2006 de Go voyages dévoilés, des bruits courent de séparation entre les partenaires Go voyages et Accor.

Le puissant groupe hôtelier entend se recentrer sur son métier d’origine : l’hôtellerie, et ses services, et son président Gilles Pélissier donne comme exemples le Club Med et Carlson Wagon-Lits dont il vient de se séparer pour les mêmes raisons. Toutefois, il n’y a pas, en cette année 2007, d’urgence absolue, Go voyages poursuivant l’augmentation de son chiffre d’affaires et le maintien de ses résultats nets en dépit d’une conjoncture nettement moins favorable, un de ses partenaires dans l’organisation de vols charters (Air Horizons) ayant déposé le bilan.

La valorisation de l’entreprise est alors estimée à l’intérieur d’une fourchette allant de 100 millions d’euros à 200 millions d’euros selon le chiffrage d’Accor, fourchette estimée faible par Nicolas Brumelot, le directeur général de Go voyages qui mise plutôt sur une base supérieure comprise entre 150 et 250 millions d’euros, c’est-à-dire un ordre de grandeur de la moitié du chiffre d’affaires généré.

Par ailleurs, les prévisions pour l’année à venir sont en augmentation. De plus, Nicolas Brumelot souligne que le seul prix de cession ne constitue pas l’unique référence, seulement un important élément d’appréciation, car encore faudrait-il que ce projet de vente ait un sens.

Avant que la décision finale ne soit prise, 4 acheteurs potentiels se mettent sur les rangs : 3 fonds d’investissement (CDC Private Equity, Duke Capitol et Financière Ayache Private Equity) et un acteur de voyage, First Choice, société à capitaux britanniques déjà propriétaire de Marmara, marque spécialisée dans les séjours sur le pourtour méditerranéen (Grèce, Turquie, Tunisie, Maroc).

Spécialiste du vol sec, charter ou régulier, sur plus de 1000 destinations dans le monde, GO Voyages s’impose sur le marché de l’aérien et a pour objectif d’offrir le plus large choix de sièges d'avion au meilleur prix.

Découvrez nos offres de voyages "Go Voyages" et profitez d'un séjour à prix dégriffé dans les villes les plus touristiques

1 2 3