Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 9h / 20h

Voyages Comores

sur Bourse des Voyages

Voyages Comores


BDV.fr vous propose 6 voyages à partir de 1 202 €*

Découvrez nos offres de vacances aux Comores et profitez d'un séjour à prix dégriffé dans les villes les plus touristiques des Comores .
Toutes les informations indispensables pour préparer en toute sérenité votre prochain voyage : > Guide pratique des Comores > Lieu à vister Médina de Domoni

voyage Océan Indien et Pacifique le moins cher !

Voyages Port Louis

Paris - Port Louis

Des 2 Mondes 3*

Voyagez vers toutes les villes des Comores

Informations pratiques

Bonnes et mauvaises saisons

La période idéale pour visiter les Comores s'étend de mai à octobre, lors de la saison sèche. Evitez la saison des pluies, qui dure de novembre à avril.

Pourboires

Le service est généralement compris dans les notes des hôtels et des restaurants.

Vaccins obligatoires

Aucun vaccin n'est exigé pour se rendre aux Comores.

Lieux à visiter : Médina de Domoni

L’archipel des Comores commence à être peuplé au 8e siècle par des communautés noires venant de la côte orientale de l’Afrique.

À partir du 10e siècle, des tribus arabes originaires de Chiraz, région de l’Arabie du Sud, s’installent sur la côte africaine, dans l’île de Kilwa. C’est le début de la conquête d’Anjouan, marquée par l’arrivée massive de populations noires islamisées et arabes qui s’établissent à Domoni.

La médina est bâtie au 12e siècle, se couvre de palais et de minarets, se constitue en sultanat et devient la principale porte d’entrée de l’Islam dans les îles.

Dans l’enchevêtrement des ruelles étroites entourées de fragments de murailles et de fortifications, on découvre les restes de vieux palais princiers aux portes monumentales richement décorées, des mosquées parfois en mauvais état et d’anciens harems.

La plupart des édifices sont construits du 12e au 16e siècle. Domoni, vaste musée à ciel ouvert, est un site archéologique de première importance, n’ayant pas encore livré tous ses secrets.

Parmi les richesses architecturales figurent les Trois Palais datant du 16e siècle, ornés de panneaux à niche impressionnants et de plafonds polychromes.

Le remarquable et récent mausolée d’Abdallah rend hommage au 1er président des Comores, né dans la ville et mort en 1989.

La « grande mosquée du vendredi » est construite en bordure de l’île, son minaret surplombant la mer de toute sa hauteur.

Elle jouxte le petit port aux boutres (voiliers traditionnels), exploité depuis le peuplement initial de la cité et qui constitue le poumon économique de la ville, vivant essentiellement de pêche.

La plupart des bâtiments historiques de Domoni sont aujourd’hui habités par la population locale, ou laissés dans un état de délabrement avancé. Aucune mesure administrative n’a encore été prise pour protéger ce patrimoine d’une valeur inestimable.

Le tourisme n’est pas encore très développé, faute d’infrastructures. Si la médina se visite librement, les bâtiments historiques qu’elle abrite, souvent habités, contraignent le visiteur à les admirer de l’extérieur. Les ruelles et escaliers traversant la cité sont pleins de charme et d’excellents témoins du passé de la ville.

Découvrez toutes nos offres de vacances aux Comores: vols, week-ends, circuits, location de voitures….