Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 8h30 / 19h30

Bourse des voyages, le meilleur du tourisme français en matière de voyages organisés

Jardin de Boris

Jardin de Boris

Site à visiter : Jardin de Boris

Aménagé à partir de 1884, il est nommé Jardin de Boris en l'honneur du Tsar Boris III de Bulgarie. La beauté du paysage est l'?uvre de trois jardiniers célèbres qui ont marqué, chacun à sa façon, l'histoire du jardin. Néanmoins, au lieu d'opérer des changements radicaux, ils se sont tous efforcés de perfectionner le plan originel, afin de sauvegarder la cohérence et la continuité du concept initial.

L'histoire du jardin comporte donc trois périodes bien distinctes.

- La période de Daniel Neff :
En 1882, le maire de Sofia, Ivan Hadzhienov, fait venir de Bucarest le jardinier d'origine suisse, Daniel Neff. Il lui expose son intention de créer un jardin pour la capitale bulgare.

Au printemps 1882, Daniel Neff aménage une pépinière avec des acacias, des parterres de fleurs, ainsi qu'un petit lac artificiel. Le tout est clôturé par une haie de chênes et d'aubépines.

A la grande joie des citoyens venus immédiatement s'y promener, le jardinier a également planté des mûriers, des platanes, des ormes, des jasmins jaunes et beaucoup d'autres espèces d'arbres.

En 1885, le Jardin de Boris s'agrandit. Il s'étend dorénavant sur une grande surface structurée autour de quatre allées principales. L'expansion se poursuit vers le sud-ouest et s'achève par la construction d'un grand lac en 1889.
On remplace alors les acacias par des chênes, des figuiers, des frênes et des bouleaux. Puis on y implante des conifères, des pins noirs et des épinettes (épicéas) provenant des forêts environnantes.

- La période de Joseph Frei (1906-1934) :
L'Alsacien Joseph Frei, directeur des parcs et jardins de la ville de Sofia en 1906, commence par planter des châtaigniers et des tilleuls le long des deux allées principales dans la partie basse du site.

Puis, avec la création d'une Grande Allée centrale, il dégage l'espace entre l'aire de jeu pour enfants et le Lac aux Poissons.
Il parachève enfin son travail avec l'installation de la Fontaine du Peuple, plus tard nommée Fontaine de la Pierre Taillée et, passionné de fleurs, crée une roseraie nommée le Rosarium, à la place des anciennes serres et des pépinières.

Les arbres fruitiers sont remplacés par des arbres décoratifs, des arbustes, des pins et des épinettes, transformant définitivement le jardin en un magnifique parc.

- La période de Georgi Duhtev (1934-1944) :
En 1934, le jardinier bulgare Georgi Duhtev devient à son tour le directeur du service des parcs et jardins de la ville.

Au cours de cette période, le Rosarium est agrandi pour atteindre 7 000 m² et comptera jusqu'à 1 400 nouvelles variétés de roses.
En 1940, un Square Japonais est aménagé sur une parcelle près du Lac aux Poissons et s'étend jusqu'à la rue Tsarigrad. Il est décoré avec des plantes offertes par le Japon en signe d'amitié entre les deux pays.

En 1942, la surface du Jardin Boris atteint sa taille maximale. Il comprend alors une piscine d'été, un observatoire de l'université, une école de plein air, un grand lac, des terrains de football, un club de tennis réservé aux diplomates, une piste cyclable et un garage.

Après la guerre, une tour pour la télévision est érigée entre 1958 et 1959.
En 1986, le Jardin de Boris est entièrement rénové sous la direction de Georgi Radoslavov, date à laquelle il est proclamé " monument des parcs et jardins bulgares ".

Le Jardin est situé dans le centre de la ville, près du très connu Pont des Aigles.
Dispersés sur des hectares plantés d'arbres et de pelouses, on y trouve :
- le Stade National et celui de l'Armée Bulgare,
- un ensemble de loisirs, le Marie-Louise, avec piscine, tour de saut à l'élastique, vélodrome et courts de tennis,
- une plaine de jeux pour enfants, le Kikolandia, avec parcours d'escalade et dans les arbres,
- une tour de télévision de 106 m de haut,
- un monument aux morts de l'époque communiste,
- et des dizaines de bustes de célébrités bulgares tout le long des allées.

jardin de borisjardin de boris

Il est de tradition de voir le défilé du 1er Mai emprunter les allées du Jardin de Boris.

Un gigantesque monument aux morts de 42 m de haut, datant de l'ère communiste et érigé en 1956 à la gloire de la lutte antifasciste, trône dans partie orientale du parc.

On y trouve également la statue de Vasil Levski, un des plus populaires héros nationaux.

partir en Bulgarie

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

  • Hôtel Suneoclub Garden Nevis 3*

    Voyage Bulgarie

    Paris - Bourgas

    Hôtel Suneoclub Garden Nevis 3*

    Vol + Hôtel / 8 jours - 8 nuits
  • Hôtel Helena Sands 5*

    Voyage Bulgarie

    Paris - Bourgas

    Hôtel Helena Sands 5*

    Vol + Hôtel / 8 jours - 8 nuits