Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 8h30 / 19h30

Guide Isfahan

avec Bourse des Voyages

Guide de voyage

Isfahan

Drapeau Iran

Tous les guides des villes de l' Iran :

Caracteristiques de la ville

Isfahan, chef lieu de la province homonyme, est la troisième ville d'Iran en termes de population.
Ancienne capitale de l'empire Perse, elle est réputée pour sa beauté et ses monuments somptueux, héritages des nombreuses dynasties qui l'ont successivement habitée et embellie.
Figurant parmi les villes les plus touristiques d'Iran, elle est surnommée depuis plusieurs siècles déjà « la moitié du monde ».

Nombre d'habitants

La ville d'Isfahan compte 3 569 639 habitants (estimation 2012). C'est la troisième ville la plus peuplée d'Iran.

Histoire

Les historiens disposent de peu d'éléments sur les débuts d'Isfahan. Pendant la période préislamique, la ville a sans doute été la capitale d'une province de l'Empire sassanide.
Isfahan passe sous contrôle musulman en 643.
En 935, les Bouyides, membres d'une dynastie musulmane, prennent la ville et la fortifient pour la préserver des assauts extérieurs.
En 1047, Isfahan est nommée capitale de la dynastie des Seljuks. Commence alors une période de forte croissance : la ville est agrandie, embellie et attire les plus grands scientifiques, artistes et intellectuels de la région.
Les Mongols s'emparent de la ville en 1228.
Le massacre d'Isfahan a lieu en 1387. La population de la ville, après avoir été assiégée par le guerrier mongol Tamerlan, est décimée quand elle se rend. 50 000 personnes sont exécutées.
En 1587, sous la dynastie Safavide, le Shah Abbas souhaite rétablir la grandeur d'Isfahan. La ville devient la capitale du royaume et de grands monuments y sont érigés. Pour augmenter la démographie, des populations arméniennes de la ville de Jolfa sont contraintes de s'installer à Isfahan sur ordre du Shah. Quelques années plus tard, en 1600, la ville compte 600 000 et fait partie des plus grandes cités du monde, avec ses 160 mosquées, ses 48 collèges et ses 270 bains publics. Elle est surnommée « la moitié du monde ».
A partir de 1722, commence toutefois une période de déclin. Les Afghans assiègent la ville, qui perd rapidement son statut de capitale. En 1800, la population de la ville est descendue à 120 000 habitants.
Une importante famine touche la ville entre 1869 et 1872.
En 1906, le Conseil provincial d'Isfahan est crée.
Les Bakhtiari, issus d'une tribu iranienne, s'emparent de la ville en 1909. Dès l'année suivante, des troupes britanniques sont envoyées sur place.
Sous le règne du Shah Reza, en 1925, de grands travaux de modernisation sont lancés dans la ville.
Une nouvelle familn affecte la ville en 1930.

Géographie

Capitale de la province du même nom, Isfahan est une ville du centre de l'Iran. Cité montagneuse, perchée à 1 580 mètres d'altitude, elle est installée à proximité de la chaîne du Zagros.
Isfahan se trouve à 430 kilomètres de Téhéran et à 480 kilomètres de Chiraz.

Comment se déplacer en ville ?

La ville d'Isfahan propose divers modes de transports, Métro, Bus et Minibus ou Taxi au choix.
Le métro : depuis octobre 2015, Isfahan dispose d'un métro. Pour l'instant, une ligne dessert 10 stations, du nord au sud de la ville. Deux autres lignes devraient être aménagées dans les prochaines années.
Les bus et minibus : Isfahan est équipée d'un réseau de bus et minibus. Ceux-ci sont systématiquement séparés en deux parties, l'avant des véhicules est réservé aux hommes, et l'arrière aux femmes.
Les taxis : des taxis sillonnent la ville, à la disposition des voyageurs. Pour un peu moins de confort, mais des tarifs plus économiques, les taxis collectifs peuvent embarquer jusqu'à cinq passagers.

Que voir ?

Isfahan dispose de nombreux sites touristiques à voir. Les touristes se rendront en priorité sur la place Naqsh-e Jahan, classée au Patrimoine mondial de l'Humanité. Ils iront admirer le boulevard Chahar Bagh, le Palais Royal (Ali Qapu), le pont aux 33 arcades (Si-o-Seh Pol), la tour aux pigeons, le Palais des huit paradis (Hasht Behesht), le Bazar, les tombes de Nizam al-Mulk et du Shah Malek ou encore le Palais des 40 colonnes (Chehel Sotoun).
Le riche patrimoine religieux de la ville pourra également attirer leur attention, notamment la mosquée de l'Imam, la mosquée Cheikh Lotfollâh, la Cathédrale arménienne Vank, la mosquée Hakim ou le temple du feu (Atashgah).
Pour se détendre, les visiteurs bénéficieront de plusieurs parcs : le jardin aux Fleurs, le jardin des Oiseaux, le jardin des Papillons, le parc Zayandeh, le parc Sepahan Shahr.
Site de la ville d'Isfahan (en persan)

Que faire ?

- Se balader le long du boulevard Chahar Bagh, bordé de verdure
- Prendre une télécabine pour accéder à la montagne Soffeh, qui offre un point de vue magnifique sur la ville
- Déambuler dans le grand Bazar d'Isfahan et faire des trouvailles
- Se promener dans le quartier arménien de Jolfa
- Découvrir des plats typiques, comme le beyriouni, dans un restaurant du centre-ville

Achats ?

Pour faire leurs achats, les voyageurs se rendront principalement au grand Bazar. Ils y trouveront notamment des tapis iraniens, grande spécialité locale. Ils pourront également rapporter des produits de l'artisanat local, comme des mosaïques, des nappes imprimées, des objets sculptés ou des plats en cuivre.

Gastronomie et recette(s) du terroir

Les plats : beyriouni (viande de mouton aux oignons et à la cannelle), fesenjan (poulet aux noix et à la crevette), joujié (volaille marinée avec du citron, du safran et de l'huile d'olive), kotlets (viande hachée, mixée avec des épices), dolmé (légumes farcis).
Les desserts : gaz (nougat), pulaki (gâteau caramélisé), baklava (dessert traditionnel fait de pâte feuilletée, de pistache et de sirop), qottab (pâtisserie à base de sucre, d'amande et de cardamome) fruits séchés (abricots, figues, dates...) et frais (melon, mandarines, cerises...).
Les boissons : thé, café, dough (boisson à base de lait fermenté), sharbat (boisson à base de jus de fruits concentrés).

Que voir dans la région ?

Aux alentours d'Isfahan, divers sites touristiques sont à voir.
Qom, ville sainte et lieu de pèlerinage, notamment pour son immense sanctuaire ; Le lac salé de Namak ; La ville de Kashan, son bazar, ses palais et ses mosquées : Kavir et Tang-e-sayad, deux parcs nationaux à la faune et la flore très riches ; La ville de Varzaneh, en plein désert, pour ses vestiges historiques.

Santé ?

Prenez le temps de souscrire une assurance couvrant les frais médicaux et le rapatriement avant votre départ. La vaccination contre la diphtérie-tétanos-poliomyélite est également recommandée.
Pour toute urgence, composez le 115.

Les hôpitaux de la ville :
Hôpital Shariati
Chaharbagh bala, Isfahan, Iran
Tél. : +98 31 3627 2001

Ayatollah Kashani Medical Center
Kashani Street, Isfahan, Iran
Tél. : +98 31 1233 0091

Décalage horaires

En été : +1h30
En hiver : +2h30

partir en Iran

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

  • Circuit Trésors d'Iran 3*

    Circuit Trésors d'Iran 3*

    Paris - Teheran

    Vol + Hôtel
    8 jours - 8 nuits
  • Circuit Merveilles de Perse 4*

    Circuit Merveilles de Perse 4*

    Paris - Teheran

    Vol + Hôtel
    9 jours - 9 nuits
  • Business Life Hotel 4*

    Business Life Hotel 4*

    Paris - Istanbul

    Vol + Hôtel
    3 jours - 3 nuits

Réserver votre vol

isfahan

Isfahan
Informations pratiques

Comment y aller ?

Le trajet jusqu'à Isfahan peut s'effectuer en avion. La durée de vol depuis Paris est de 11 heures en moyenne. Des compagnies comme Air France, Turkish Airlines, AtlasJet et Onurair proposent des vols avec escale depuis l'aéroport Paris CDG.

Aéroport le plus proche

Aéroport : Aéroport d'Isfahan (Code IATA : IFN)
Distance : 34 km
Site internet de l'aéroport d'Isfahan (en persan)

isfahan

Isfahan
Ressources

Filmographie

« Salaam Isfahan » - Sanaz Azari (2010, documentaire)
"The Physician » - Philipp Stolzl (2013)


<