Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 8h30 / 19h30

Bourse des voyages, le meilleur du tourisme français en matière de voyages organisés

Parc National du Banc d

Parc National du Banc d'Arguin

Site à visiter : Parc National du Banc d'Arguin

Le parc est créé en 1976. Il est symboliquement offert par le gouvernement mauritanien comme don à la Terre, lors de la « campagne pour une planète vivante » menée par le WWF en 2001.

Le banc d'Arguin s'étend sur 12 000 km2 et comprend une succession de dunes, de zones côtières marécageuses, de petites îles - dont celles d'Arguin et de Tidra - et d'eaux littorales peu profondes.

La faune terrestre se raréfie à cause de la sécheresse ambiante et du braconnage incontrôlé effectué par la population locale. Ainsi, les oryx et les autruches ont totalement disparu et les gazelles dorcas sont également en voie d'extinction. Les prédateurs - chacals, hyènes rayées, renards et fennecs - ne doivent leur survie qu'à une modification de leurs habitudes alimentaires.

Le parc compte en revanche de nombreuses espèces d'oiseaux. Près de 2 millions de limicoles paléarctiques (famille d'oiseaux qui se reproduisent dans les zones arctiques) y migrent chaque année, après s'être reproduits en Russie et dans le nord de l'Europe.

Parmi les espèces résidentes figurent des cormorans, des sternes, des goélands et des échassiers. Les spécialistes estiment que près de 40 000 couples de volatiles se forment chaque année sur le banc d'Arguin.

Les eaux violettes du golfe d'Arguin sont propices à la reproduction de nombreuses espèces de poissons telles que les raies, les sardinelles, les ariidés et les courbines. Les sparidés, comme les pagres et les pageots, y trouvent également leur bonheur, tout comme les requins.

La zone héberge aussi une multitude de mammifères marins, dont le Grand Dauphin (Tursiops truncatus), le dauphin à bosse de l'Atlantique et l'orque épaulard. Le phoque moine du Cap Blanc, faisant partie des 12 espèces animales les plus menacées du monde, y trouve un abri à sa juste convenance.

Un certain nombre de familles de tortues marines, comme la tortue verte (Chelonia mydas), la tortue luth et la tortue à écailles imbriquées, évoluent paisiblement dans les eaux du parc.

Quant à la flore locale, elle est surtout composée d'arbustes et d'arbres. Parmi ceux-ci, se distinguent particulièrement les acacias faux gommiers, les pommiers de Sodome et les figuiers d'enfer (Euphorbia balsamifera). Diverses graminées et des plantes marines comme le Zostera noltii, s'y sont particulièrement bien acclimatées.

La région du banc d'Arguin est investie par l'homme à la fin de la Préhistoire. Les Portugais puis les Hollandais s'y installent au 15e siècle avant d'être supplantés par les Français - qui veulent y développer le commerce de la gomme - au 16e siècle.

Compte tenu des conditions climatiques difficiles, l'île d'Arguin et ses environs sont peu à peu délaissés par les Occidentaux au profit des populations locales.

Les côtes du golfe d'Arguin ont été le théâtre de nombreux naufrages dont le plus célèbre est sans doute celui de la frégate La Méduse, qui y échoue le 2 juillet 1816. La scène est reconstituée dans le tableau intitulé le naufrage de la Méduse de Géricault.

partir en Mauritanie

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

Autres lieux en Mauritanie

  • Terrou Bi 5*

    Voyage Sénégal

    Paris - Dakar

    Terrou Bi 5*

    Vol + Hôtel / 6 jours - 6 nuits
  • Paradise Beach Resort 4*

    Voyage Zanzibar

    Paris - Zanzibar City

    Paradise Beach Resort 4*

    Vol + Hôtel / 7 jours - 7 nuits