Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 9h / 20h

Guide Vilnius

avec Bourse des Voyages

Guide de voyage

Vilnius

Drapeau Lituanie

Tous les guides des villes de la Lituanie :

Caracteristiques de la ville

Capitale de Lituanie, Vilnuis est aussi la première ville du pays en terme de population.
La vieille ville de Vilnius est inscrite au patrimoine universel de l'UNESCO depuis 1994.

Nombre d'habitants

Vilnius compte environ 554 200 habitants (estimation 2011), ce qui en fait la ville la plus peuplée de Lituanie.

Histoire

Vilnius est choisie comme capitale de Trakai par le prince Gedymin, en 1323.
Pendant le XIVe siècle, les chevaliers teutoniques cherchent à prendre la ville.
Grâce aux travaux d'urbanisme, à la création de manufactures et à la croissance des métiers, Vilnius se développe pendant le XVe siècle.
Au XVIe siècle, Vilnius fait partie des plus grandes villes au monde.
Entre le XVII et le XIXe siècle, des incendies, des épidémies, les invasions des armées suédoises et de celles de Napoléon contribueront à la décadence de la ville.
En 1920, les forces polonaises envahissent la ville.
Vilnius est rendue à la Lituanie pendant l'année 1939.
La République Socialiste Soviétique est proclamée en Lituanie en 1940.
Pendant l'Occupation par les troupes allemandes entre 1941 à 1944, la ville perd 30% de ses habitants et 40% de ses édifices.
La ville ainsi que sa vieille ville ont depuis retrouvées leur splendeur.

Géographie

Située dans le sud est du pays, à la jonction de la Neris et de la Vilnia, Vilnius se trouve à un peu plus de 300 km de la mer Baltique.

Comment se déplacer en ville ?

La ville de Vilnius propose le taxi ou le bus comme mode de transport.
Le taxi : vous pouvez payer en euros et le prix des courses est très abordable.
Le bus : il est en général plus rapide et plus sûr que le train. La liaison entre Kaunas et Vilnius est assurée plusieurs fois par jour. Comptez 2h pour un trajet et un coût de 5 euros environ.

Que voir ?

La ville de Vilnius dispose de divers sites touristiques à voir.
Découvrez les merveilles architecturales de Vilnius, en vous rendant à l'église de Tous-les-Saints, à la cathédrale (Arkikatadra Bazilika), ou à la Porte de l'Aurore ainsi qu'au château du haut (Aukstutinès Pilies Muziejus).
Vous pourrez admirer d'autres sites comme l'église Sainte Anne, la colline des trois croix, les ruines du château de Gediminas (datant au XIV-XVe siècles), l'église des Bernardins (de style gothique), l'église Saint-Jean-Baptiste-et-Saint-Jean-l'Évangéliste (de style baroque) ou le Dôme de l'Église Saint-Casimir.
Le musée des Arts appliqués, le musée des Arts traditionnels lituaniens ou le musée du KGB, ainsi que Le quartier d'Uzupis (en jumelage avec Montmartre) feront le bonheur des touristes.

Que faire ?

- Participer aux festivals folkloriques de l'été en allant danser dans la forêt.
- Se promener dans le centre historique de la vieille ville et admirer tous les bâtiments.

Achats ?

La ville de Vilnius est riche de commerces vous permettant de faire vos achats de souvenirs.
A Vilnius, vous pourrez acheter des bijoux faits avec de l'ambre, des girouettes en fer forgé, des objets en bois, des antiquités, du linge de maison en lin local brodé et des ?ufs de Pâques gravés ou sculptés.

Gastronomie et recette(s) du terroir

Les plats : Les ceppelinai (quenelles géantes de pommes de terre fourrées à la viande ou au fromage), les kugelis (plat composé de pommes de terre, de lardons, d'oignons et d'?ufs gratinés au four et servi avec de la crème fraîche), les crêpes aux pommes de terre cuites, les paupiettes de porc de Suvalkija, les grillades de la sorcière de Satrija (brochettes de porc marinées dans une marinades d'épices, la salade de cèpes aux harengs.
Les desserts : le pudding aux baies, la compote de fruits séchés, le gâteau au miel d'Aukstaitija, le varskeciai (rectangles à base de fromage blanc, d'?ufs et de sucre frits à la poêle et servis avec de la confiture ou du miel).
Les boissons : le breuvage des sorcières (alcool avec de l'ail, des baies de genièvre et des champignons séchés).

Que voir dans la région ?

Aux alentours de Vilnius, divers sites touristiques sont à voir.
Trakai (ancienne capitale) : visitez le Parc National de Trakai, le château bordé de lacs et son musée, les maisons en bois ; Kaunas : découvrez le musée de Satan, sa grande rue piétonne non-fumeurs, le c?ur historique, le château ; Palanga : découvrez sa station balnéaire des bords de la Baltique et profitez de ses plages de sable fin, de son musée de l'ambre ; Le Parc National de Aukstaitija : pour marcher dans les dunes, découvrir les pinèdes et les plages ; le parc est inscrit au patrimoine universel de la biosphère ; la colline des croix à Sioulai : où chaque année, des milliers de pèlerins issus des quatre coins du monde passent pour ramener des croix supplémentaires à celles déjà en place ; Nida : pour découvrir le musée des marins qui se trouve dans une cabane de pêcheurs.

Santé ?

Pensez à demander la carte européenne d'assurance maladie auprès de votre caisse, au plus tard 15 jours avant la date de votre départ.
Contractez une assurance couvrant les frais de santé sur place et un possible rapatriement.
Pensez à vous faire vacciner contre les encéphalites à tique et soyez particulièrement vigilant lorsque vous vous trouvez dans des lieux boisés.

Hôpital de la ville :
Santari?ki 2
Vilnius, Lituanie
+370 5 236 51 13.

Décalage horaires

En été : +1h
En hiver : aucun décalage horaire.

partir en Lituanie

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

Réserver votre vol

vilnius

Vilnius
Informations pratiques

Comment y aller ?

Le trajet jusqu'à Vilnius peut s'effectuer en avion. La durée de vol depuis Paris est de 6h30. La compagnie Air Baltic propose des vols avec escale depuis l'aéroport Paris CDG.

Aéroport le plus proche

Aéroport : Aéroport de Vilnius (Code IATA : VNO).
Distance : 7 km.
Aéroport de Vilnius.

vilnius

Vilnius
Ressources

Bibliographie

Le Journal de Macha : De Vilnius à Stutthof 1941-1945 de Macha Rolnikaite, 2003.
Romain Gary, le caméléon de Myriam Anissimov, 2004.


<