Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 9h / 20h

Guide de voyage Monaco

avec Bourse des Voyages

Guide de voyages (4/5)

Monaco

Carte de Monaco

Villes du pays

Vivre à Monaco

Devises

Euro (EUR).

Taux de change

Au 20/01/15
1 EUR = 1 EUR.
1 EUR = 1.15864 USD.

Les moyens de paiement

Des distributeurs de billets restent accessibles partout dans la ville. De même, les cartes de crédit s'utilisent dans les restaurants, les hôtels et la plupart des commerces. Les banques ouvrent généralement leurs portes de 9h à 12h et de 14h à 16h30 en semaine.

Coût de la vie

PIB/hab. : 30 000 $/hab. Le Produit Intérieur Brut par habitant est l'ensemble des valeurs des biens et des services générés par l'activité économique d'un pays (hors amortissements), divisé par le nombre d'habitants. La FRANCE a un P.I.B. de 25 545$/hab.
I.D.H : 0,956. L'Indicateur de Développement Humain est un indicateur complet des aspects économiques et sociaux d'un pays. La FRANCE a un I.D.H. de 0,960.

Pourboires

Si le pourboire n'est pas compris dans la note, il est d'usage de laisser 15% de son montant.

partir à monaco

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

Réserver votre vol

monaco

Monaco
Économie

Monaco entretient des liens étroits avec la France, notamment en raison de sa fiscalité avantageuse qui attire les travailleurs frontaliers. Elle subit de ce fait la pression de nombreux pays afin qu'elle abandonne son secret bancaire et qu'elle lutte à son tour contre l'évasion fiscale.

Très peu touchée par la crise de 2008, la principauté est cependant tributaire de la bonne santé de ses partenaires commerciaux. Elle possède néanmoins une économie diversifiée, ce qui lui permet d'avoir plusieurs sources de revenus. Deuxième ville la plus chère du monde, le coût de la vie y est très élevé.

L'économie de Monaco repose sur le tourisme, le casino, les activités financières ou encore les industries non polluantes. Les secteurs financier et bancaire sont étroitement liés aux investissements et dépôts d'argent étrangers, ce qui les rend vulnérables aux chocs extérieurs. Ainsi en 2009, le PIB a chuté de 11, 5% suite à la crise de 2008, avant de rebondir en 2010. Cependant, les finances publiques ont été détériorées.