Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 9h / 20h

Guide Kaboul

avec Bourse des Voyages

Guide de voyage

Kaboul

Drapeau Afghanistan

Tous les guides des villes de l' Afghanistan :

Caracteristiques de la ville

Centre politique, économique et culturel de l'Afghanistan, Kaboul est une très ancienne cité qui s'est développée sous l'influence des grandes civilisations du continent : bouddhiste, mongole, indienne, perse, grecque et arabe.
Cette diversité se reflète dans un patrimoine culturel en partie détruit aujourd'hui.
Kaboul tient son nom du fleuve Kaboul sur les rives duquel elle est construite.

Nombre d'habitants

La ville de Kaboul compte 2 413 050 habitants (estimation 2009).

Histoire

Très ancienne cité, Kaboul était connue dans l'Antiquité grecque sous les noms de « Orthospana » et « Kabura » et par les hindous sous le nom de « Kûbhâna ».
Du VIème siècle avant J.-C. au VIIème siècle après J.-C., l'Afghanistan a été successivement envahie les Perses, les Grecs (Alexandre le Grand), les Scythes, les Parthes, les Kouchans bouddhistes, les Huns et les Arabes.
Sous le règne des Turcs au IIème siècle , l'Afghanistan devient le centre de la civilisation Islamique.
C'est au XIIIème siècle que les Mongols de Gengis Khan envahissent le pays.
Descendant des Mongols, Bâbur a établit l'empire Moghol en Inde à partir de Kaboul, dont il a fait sa capitale en 1504.
En 1738, Nader Chah, le Chah de Perse, conquiert l'Afghanistan et s'empare de la ville.
Kaboul devient la capitale de l'Afghanistan en 1773.
Au XIXème siècle, au cours des « Guerres Afghanes », les Britanniques, les Perses et les Russes se disputent la ville, qui leur permet de contrôler la passe de Khyber.
L'indépendance de l'Afghanistan est proclamée en 1921.
En 1979, l'URSS organise un coup d'État militaire sur l'Afghanistan.
Les Soviétiques quittent l'Afghanistan en 1989, laissant le pays à la guerre civile et aux luttes intestines des combattants islamiques (Moudjahiddins).
En 1996, les Talibans prennent la ville de Kaboul, alors aux mains des troupes du Commandant Massoud, et font régner une loi islamique très stricte sur le pays.
Suite aux frappes américaines de 2001, Kaboul est reprise par l'opposition afghane et le régime taliban s'effondre. Un régime de transition est mis en place. Malgré des élections démocratiques en 2004, la situation est instable et le pays demeure dangereux à l'heure actuelle.

Géographie

La ville de Kaboul est située au nord-est de l'Afghanistan sur le fleuve Kaboul, à une altitude d'environ 1 800 mètres. Elle domine la passe de Khyber, étroit défilé entre les montagnes qui représente la principale voie de passage entre le Pakistan et l'Afghanistan.

Comment se déplacer en ville ?

La ville de Kaboul propose divers modes de transport, la marche, le bus, le taxi, la location au choix.
La marche : il est possible de se déplacer à pied dans le centre-ville, mais il est fortement déconseillé d'être seul.
Le bus : des bus de la compagnie Afghan Millie Bus desservent la ville et ses environs. Les arrêts n'étant pas signalé, il est conseillé de surveiller la route et de demander au chauffeur de s'arrêter une fois arrivé à destination.
Le taxi : des compagnies proposent les services de taxi constamment reliés par taxi à leur quartier-général, pour plus de sécurité.
La location : le plus sage consiste à louer une voiture avec chauffeur pour une période plus ou moins longue.

Que voir ?

Les guerres et les pillages n'ont pas épargné le patrimoine afghan, pourtant l'un des plus riches de la planète. A Kaboul, il ne faut pourtant pas manquer le Musée National, un des plus célèbres musées d'Asie. Le musée a été pillé et très endommagé par les conflits post-soviétiques, mais plusieurs pièces sont à nouveau exposées, soit parce qu'elles ont été préservées, soit parce que des musées internationaux les ont rendu.
La mosquée de Babûr, le Mausolée de l'émir Abdur Rahman Khan sont des éléments immanquables d'une visite à Kaboul, tandis que la mosquée Pul-e-Khishti et le Mausolée de Timur Shah valent le déplacement car ce sont les seuls monuments de la vieille ville que les conflits aient épargnés.
Le Palais de Daruslaman, ancien palais royal, construit dans les années 1920, est aujourd'hui mutilé et abandonné.

Que faire ?

- La vieille ville a été en partie détruite mais les bazars et les artisans d'art demeurent, notamment dans la célèbre "Chicken Street" qui a conservé la renommée qu'elle a connue à l'époque hippie.
- Visiter le quartier de Murad Khane au c?ur du Vieux Kaboul, qui abrite un regroupement de hammams, de caravansérails et de résidences de marchands date de la fin du XVIIe siècle. Très abîmé par manque d'entretien, il est cependant en pleine réhabilitation.
- Aller voir le marché aux oiseaux.
- Marcher dans les jardins en terrasse créés au XVIème siècle par l'empereur Babûr (restaurés depuis 1990 à l'identique).

Achats ?

De nombreux artisans traditionnels travaillent dans Kaboul, où l'on trouve des tapis et de la broderie. Les menuisiers, potiers et calligraphes se réinstallent également dans la vieille ville.

Gastronomie et recette(s) du terroir

Les plats : Le Qabali palaw (plat traditionnel à base d'agneau grillé accompagné de riz au safran, de carottes et de raisins secs), kebabs (viande de mouton grillée servie dans des naans, le pain local), Mantu (boulettes de viande à la vapeur servies dans une sauce au yaourt).
Les desserts : Fruits (noix, fruits frais ou secs).
Les boissons : thé vert ou noir, jus de citron et de banane.

Que voir dans la région ?

Aux alentours de Kaboul, divers sites touristes sont à voir en dépit des destructions.
Les jardins et les vestiges archéologiques bouddhistes malheureusement endommagés par les récents conflits (ville-oasis de Jalalabad); La vallée de Bamiyan, site classé au patrimoine mondial du l'UNESCO. C'est ici que se trouvaient les deux statues colossales de bouddhas dynamitées par les Talibans en 2001 ; Le minaret de Djam également classé au patrimoine mondial de l'UNESCO (province de Ghor) ; La nécropole de Tillia Tepe ; La grande mosquée bleue où se trouve le tombeau d'Ali, gendre du prophète (Mazar-i-Sharif).

Santé ?

Avant votre départ, pensez à contracter une assurance pour couvrir vos charges médicales ou le rapatriement vers la France. Prenez également soin de consulter un médecin, de suivre un traitement antipaludique et de vous faire vacciner contre le Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite et éventuellement contre l'hépatite A, selon avis médical.
Une vaccination contre la typhoïde et la rage peut également être envisagée.

Hôpital à Kaboul :
CURE International Hospital of Kabul
Shaheed Mazari Rd
Kaboul
+93 79 988 3830.

Décalage horaires

En été : +2h30
En hiver : +2h30

partir en Afghanistan

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

Réserver votre vol

kaboul

Kaboul
Informations pratiques

Comment y aller ?

Le trajet jusque Kaboul peut s'effectuer en avion. La durée de vol depuis Paris est de 12h30 en moyenne. Des compagnies comme Emirates, Lufhansa et Turkish Airlines proposent des vols avec escales au départ des aéroports de Paris Charles de Gaulle et d'Orly.

Aéroport le plus proche

Aéroport: aéroport international de Kaboul (Code IATA : KBL).
Distance : 13, 8km.
Site internet de l'aéroport de Kaboul.

kaboul

Kaboul
Ressources

Bibliographie

Kaboul beauté de Deborah Rodriguez, 2007
Les Cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini, 2005
Chicken Street d'Amanda Sthers, 2005
Les Hirondelles de Kabould'Yasmina Khadra, 2004
Le libraire de Kabould'Asne Seierstad, 2004

Filmographie

"Les Cerf-volants de Kaboul" - Marc Forster (2008)
"Cabale à Kaboul" - Dan Alexe (2007)
"Un soleil à Kaboul... ou plutôt deux" - Philippe Chevallier, Duccio Bellugi Vannuccini et Sergio Canto Sabido (2005)
"Rambo III" - Peter MacDonald (1988)


<