Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 9h / 20h

Guide de voyage Sainte-Lucie

avec Bourse des Voyages

Guide de voyages (4/5)

Sainte-Lucie

Carte de Sainte-Lucie

Villes du pays

Vivre à Sainte-Lucie

Devises

DOLLAR des Caraïbes (XCD).

Taux de change

Au 20/01/15
1 XCD = 0.31761 EUR.
1 XCD = 0.36807 USD.

Les moyens de paiement

Le change se fait dans les banques, restaurants et commerces et les retraits dans les distributeurs de billets. Vous pouvez utiliser le dollar des Caraïbes, le dollar américain ou l'euro. Les cartes internationales de paiement sont acceptées partout.
Les banques ouvrent généralement du lundi au vendredi de 8h à 15h, certaines ouvrant jusqu'à 17h le vendredi. Vous pouvez également accéder aux banques de la marina de Rodney Bay le samedi entre 8h et 12h.

Coût de la vie

PIB/hab. : 6 680 $/hab. Le Produit Intérieur Brut par habitant est l'ensemble des valeurs des biens et des services générés par l'activité économique d'un pays (hors amortissements), divisé par le nombre d'habitants. La FRANCE a un P.I.B. de 25 545$/hab.
I.D.H : 0,821. L'Indicateur de Développement Humain est un indicateur complet des aspects économiques et sociaux d'un pays. La FRANCE a un I.D.H. de 0,960.

Limitations en douanes

Vous êtes autorisés à importer 200 cigarettes, 50 cigares ou 2 kg de tabac et 1, 2 litres d'alcool. Des articles en duty-freee sont disponibles dans les boutiques hors taxes.

Pourboires

Le service est inclus dans les hôtels et les restaurants. Si le service est satisfaisant, vous pouvez donner un pourboire, mais celui-ci reste à votre entière discrétion.

partir à sainte-lucie

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

Réserver votre vol

sainte-lucie

Sainte-Lucie
Économie

Longtemps dépendante du tourisme et de l'agriculture, plus particulièrement de la culture de la banane, l'économie mixte de Sainte-Lucie s'est progressivement diversifiée, notamment en faveur du secteur touristique et du secteur bancaire extraterritorial, grâce à l'afflux des entreprises et investissements étrangers.

Depuis les années 1990, marquée par la crise économique de la banane et la disparition des petits producteurs au profit des grosses exploitations, le gouvernement s'est attaché à développer son pôle touristique.

Principale source de revenus de l'île, le tourisme représente 38% du Produit Intérieur Brut (PIB) en 2005.

Parallèlement, une prise de conscience écologique est apparue. Les dirigeants se sont engagés auprès de la population à ne pas nuire aux richesses naturelles de l'île. Mais face à des visiteurs toujours de plus en plus nombreux, plusieurs projets immobiliers demeurent encore en prévision.

Sainte-Lucie : promotions vols secs et hôtels