Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 9h / 20h

Guide Bucarest

avec Bourse des Voyages

Guide de voyage

Bucarest

Drapeau Roumanie

Tous les guides des villes de la Roumanie :

Caracteristiques de la ville

Bucarest, surnommée la « petit Paris de l'Est », est la capitale du Roumanie. Son commerce et sa culture, en fait le point central du pays. Elle se distingue également grâce à ses parcs qui en font la ville la plus verte d'Europe.

Nombre d'habitants

La ville de Bucarest compte environ 1 913 000 habitants (estimation 2012).

Histoire

Un berger du nom de Bucur (qui signifie joie en roumain) est connu comme le premier habitant du lieu.
Au XIVème siècle, Mircea le Vieux (Mircea cel Batran), après sa victoire sur les Turcs a construit la cité.
En 1459, Vlad Tepes (Vlad III l'Empaleur) écrit le nom de Bucarest dans un document qu'il signe.
Durant le règne de Radu III l'Elegant Radu cel Frumos) est construite la vieille cour royale "Curtea Veche"et Bucarest devint la résidence d'été de la cour.
En 1595, les Ottomans incendièrent la ville.
En 1659, Bucarest est choisie comme capitale de la Principauté de Valachie.
En 1847, un grave incendie ravage 1/3 de la ville.
En 1862, les Principautés de Moldavie et de Valachie s'unissent sous le nom de la Roumanie et Bucarest devient la capitale.
De décembre 1916 à novembre 1918, Bucarest est occupée par les Allemands et perd son statut de capitale.
A la fin de la 1ère guerre mondiale, elle devient la capitale de la Grande Roumanie qui acquit comme complément de son territoire la Transylvanie.
Durant la 2ème guerre mondiale, la ville souffre de bombardements anglo-américains car la Roumanie était l'allié de l'Allemagne nazie.
De 1965 à 1989, une bonne partie de la zone historique de Bucarest est détruite pour faire de la place à la construction d'immeubles de style soviétique.
En 1977, un tremblement de terre toucha la ville et fit 1 500 victimes.
En 1989, la révolution de décembre se propagea à Bucarest et le régime de Ceausescu tomba.
En 1990, les Golaniades, des manifestations estudiantines eurent lieu à Bucarest, demandant que les anciens membres du Parti communiste soient exclus des élections mais le Minériade (une association des mineurs de la vallée de Jiu) intervint violemment, provoquant la mort d'une centaine de personnes, ce qui entraîna la fin des manifestations.
Depuis 2000, un certain boom économique entraîne la rénovation de la ville et les quartiers historiques sont restaurés.

Géographie

Située dans le Sud-Ouest de la Roumanie la ville de Bucarest est traversée par la Dambovita, qui finit son parcours dans l'Arges, un affluent du Danube. L'altitude de la ville oscille entre 55 et 95 mètres.

Comment se déplacer en ville ?

La ville de Bucarest propose divers modes de transport, Bus, Tramway, Trolleybus, Métro, Voiture de location ou Taxi, au choix.

Le bus, le tramway et le trolleybus : Des lignes partent du boulevard pour s'étendre vers les différents quartiers de Bucarest.
Le métro : La ville compte quatre lignes de métro (M1-M4).
La location de voiture : La majorité des compagnies internationales possèdent une agence dans le centre-ville et à l'aéroport.
Le taxi : Les taxis stationnent à l'aéroport et sillonnent la ville.

Que voir ?

La capitale roumaine dispose de nombreux sites touristiques à voir. Les touristes se rendront principalement au Musée du paysan roumain, au Musée d'histoire, au Musée national d'art de Roumanie, au Musée national d'histoire naturelle Grigore Antipa, au Musée du village "Dimitrie Gusti", à l'athénée roumain, à l'arc de triomphe, à l'athénée palace, au théâtre national, au palais du parlement ainsi qu'à l'ancienne cour princière de Vlad Tepes Curtea Veche.
D'autres sites comme la cour des verriers ou curtea sticlarilor, le palais de Cotroceni, le passage Macca-Vilacrosse, la strada Stavropoleos et son église orthodoxe au style brancovan ou l'église Doamnei attireront également les visiteurs.
Site de l'office de tourisme de Roumanie.

Que faire ?

- Partir à la découverte du quartier Lipscani : son architecture baroque et d'Art nouveau, ses ateliers de maîtres verriers, ses magasins d'antiquités.
- Découvrir l'Auberge de Manuc ou Hanul lui Manuc.
- Admirer le restaurant Carul cu bere avec ses vitraux, ses boiseries et ses peintures murales.
- Flâner sur le boulevard Magheru, les Champs-Elysées de la ville.
- Se détendre dans l'un des parcs de la ville : le Herastrau, le Cismigiu, le Parc Carol ou le Jardin Botanique.

Achats ?

Pour ceux qui aiment le shopping, le centre commercial Unirez Shopping Center saura vous satisfaire par ses boutiques diverses et variées. Les magasins sont généralement ouverts de 10h à 22h du lundi au samedi.
Ne partez pas de Bucarest sans ramener quelques souvenirs typiques de la ville tels que des icônes sous verre ou sur bois, des masques traditionnels roumains ou différents objets décoratifs en verre fabriqués à la main (vases, verres de table, bols, lampes et bijoux), des poteries, des broderies.

Gastronomie et recette(s) du terroir

Les plats: Le ghiveciu national (un ragoût national de légumes au veau et aux raisins), la ciorba (une soupe aigrelette au poulet ou au poisson), la tocana (un ragoût pimenté accompagné de mamaliga, une sorte de polenta), l'alivenci (un soufflé au fromage et à la crème aigre), le sarmale (de la viande de porc et de boeuf hachée enveloppée de feuilles de chou et cuite dans un bouillon).
Les desserts : La cozonac (une brioche farcie de fruits secs), le satou (une mousse au vin ressemblant à un sabayon), la scorcolga (une purée de noix et de mie de pain pilées avec du lait et assaisonnées, servie traditionnellement avec des écrevisses).
Les boissons : La tuica (alcool de prune), vodka, schnaps, horinca, l'afinata (liqueur de myrtille), vins (carrireh, ceptura serv), bière, eau minérale, café, thé.

Que voir dans la région ?

Aux alentours de Bucarest, divers sites touristiques sont à voir.
Le fameuse cour d'honneur et le belvédère du palais Mogosoaia; Le monastère de Snagov et son église; Les différents villages qui composent la Ciolpani ; Le château de Peles aux occupants royaux ; Le château de Bran, du haut de son rocher ; Les canyons de sel du Dallol ; Les volcans de boue et les mines d'ambre des Carpates.

Santé ?

Pensez à demander la carte européenne d'assurance maladie à votre caisse au plus tard 15 jours avant le départ.
Pour toute urgence composez le 112.

Les hôpitaux de la ville:
-Medicover Hospital, au Strada Pechea 8, Bucuresti, Roumanie
Tél : +40 21 304 1300.
-Clinica Medicover Victoriei, au Strada Grigore Alexandrescu 16-20, Bucuresti, Roumanie
Tél : +40 21 310 1688.

Décalage horaires

En été : Aucun
En hiver : +1h

partir en Roumanie

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

Réserver votre vol

bucarest

Bucarest
Informations pratiques

Comment y aller ?

Le trajet jusqu'à Bucarest peut s'effectuer en avion. La durée de vol depuis Paris est de 2h50 en moyenne. Des compagnies comme Air France proposent des vols directs depuis l'aéroport Paris CDG.

Aéroport le plus proche

L'aéroport international de Bucarest Baneasa - Aurel Vlaicu (Code IATA : BBU).
Distance : 8 km.
Site de l'aéroport de Bucarest (en anglais).

bucarest

Bucarest
Ressources

Bibliographie

L'oeil en feu de Mircea Cartarescu, 2005.
Une matinée perdue de Gabriela Adamesteanu, 2005.
A vau-l'eau de Rodica Draghincescu, 2006.
Piazza Bucarest de Jens Christian Grondahl, 2007.

Filmographie

« Capitaine Conan » - Bertrand Tavernier, (1996)
« Maria » - Calin Peter Netzer, (2005)
« 12h08 à l'Est de Bucarest» - Corneliu Porumboiu, (2006)
« Love Sick »- Tudor Giurgiu, (2007). « Métabolisme (ou quand le soir tombe sur Bucarest) »- Corneliu Porumboiu, (2014).


<