Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 9h / 20h

Guide voyages République Dominicaine

avec Bourse des Voyages

Guide de voyages (3/5)

République Dominicaine

Carte de la République Dominicaine

Conseils aux voyageurs

Conseils vestimentaires

Avant de se rendre en République Dominicaine, prévoyez des maillots de bain, des vêtements très légers en coton ou en toile pour la journée, un lainage pour l'altitude, un coupe-vent et un imperméable léger, des chaussures confortables et des lunettes de soleil. Une lampe de poche peut être utile, en raison des coupures d'électricité fréquentes.

Conseils photos

Il convient de demander l'autorisation aux personnes que vous souhaitez photographier.

Conseils éléctriques

Contrairement à la France, le courant électrique est de 110 Volts. Dès lors, un adaptateur et un transformateur sont nécessaires.

Conseils sanitaires

Vaccins obligatoires

Aucun vaccin n'est exigé pour se rendre en République Dominicaine.

Vaccins conseillés

Il est toutefois vivement conseillé de s'immuniser contre le tétanos, la typhoïde, les hépatites A et B et la rage en cas de voyages aventureux.
En raison de présence épisodique de paludisme, il est recommandé de suivre un traitement antipaludique pour l'ensemble du pays.

Risques et conseils sanitaires

Avant votre départ, souscrivez une assurance qui prendra en charge les éventuelles dépenses de santé sur place ainsi que les frais de rapatriement sanitaire. En effet, les frais dans les hôpitaux de qualité sont souvent très élevés.
Une fois sur place, il est judicieux de consommer de préférence des aliments cuits et des boissons en bouteilles capsulées. Il est également utile de prévoir de la lotion anti-moustiques.

Assistances médicales et hopitaux

Centro Médico, UCE : Universitad del Este, Saint Domingue - Tél. : 682 12 20.
Dr. Ghislaine Amat-Pena, généraliste agréée par l'Ambassade de France et Air France : 533 67 27 ou (1)383 16 80.

Coutumes

La population de la République Dominicaine est chaleureuse et métissée. Ainsi, la diversité y est présente et rend le voyage particulièrement intéressant. L'omniprésence de la musique dans les bars et dans les rues est également particulièrement agréable.

partir en republique-dominicaine

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

  • Hôtel Be Live Experience Hamaca 3*

    Voyage République Dominicaine

    Paris - Punta Cana

    Vol + Hôtel
    9 jours - 9 nuits
    à partir de 659 €
  • Hôtel Family Life Orquidea 4*

    Voyage République Dominicaine

    Paris - Punta Cana

    Vol + Hôtel
    8 jours - 8 nuits
    à partir de 686 €
  • Hôtel Casa Marina Beach et Reef 3*

    Voyage République Dominicaine

    Paris - Puerto Plata

    Vol + Hôtel
    9 jours - 9 nuits
    à partir de 789 €

Réserver votre vol

republique-dominicaine

République Dominicaine
se déplacer

Transports urbains

De multiples compagnies gèrent les circuits des bus du pays.
Les minibus, couramment appelés "Guagua", se localisent principalement à l'entrée ou à la sortie des parcs nationaux. Commode d'usage, ils ne proposent cependant qu'un maigre confort.
Le taxi demeure un mode de locomotion onéreux. Il est toutefois possible de négocier le prix de la course avec certaines compagnies.
Considérés comme le meilleure moyen de se déplacer en ville, les "conchos" ou moto-taxis sillonnent les rues et permettent de circuler aisément, tant en zone citadine qu'en zone rurale.

Autres transports

Voiture : le réseau routier est assez bon. Il est possible de louer une voiture dans les grandes villes et près des aéroports.
Bus : des services de bus de bonne qualité desservent les grandes villes.
Avion : il existe quelques lignes aériennes intérieures.

Conduite dans le pays

Pour un voyage de moins de 90 jours, le conducteur doit se munir de son permis de conduire national pour circuler sur le territoire. Au-delà de cette période, un permis de conduire international est requis.
Préférez un petit 4X4 à une voiture traditionnelle, car en dehors des axes principaux de bonne qualité, les routes secondaires demeurent peu pratiquables.
Il est à noter que les petits loueurs locaux, même légaux, ne disposent pas toujours d'assurance pour d'éventuels dégâts matériels.