Icon Tel 0 899 650 515** du Lundi au Samedi - 8h30 / 19h30

Guide Diyarbakir

avec Bourse des Voyages

Guide de voyage

Diyarbakir

Caracteristiques de la ville

Diyarbakir, centre culturel et économique d'importance en Turquie, est la capitale de la province homonyme.
Elle est réputée pour avoir accueilli presque toutes les civilisations ayant dirigé l'Anatolie, ce qui lui donne le statut de berceau de la civilisation.
Diyarbakir a également servi de point de passage sur la Route de la soie.

Nombre d'habitants

La ville de Diyarbakir compte environ 872 250 habitants (estimation 2010). C'est la seconde ville la plus peuplée du sud est de l'Anatolie.

Histoire

Les premiers Romains colonisent la région au IIIème siècle de notre ère.
Entre 226 et 395, Romains et Parthes se livrent des combats incessants pour le contrôle de la région.
Ce n'est qu'en 230 que les Romains prennent le contrôle de la ville connue à l'époque sous le nom d'Amida.
Pour assurer une meilleure protection de la ville, l'Empereur romain Constance II ordonne la construction de remparts en 349.
A l'issu d'un siège de plus de 2 mois, le Roi des Perses Shapur II prend enfin le contrôle d'Amida en 359.
L'Empire Byzantin s'empare du pouvoir en ville en 395, suite à l'effondrement et à la division de l'Empire Romain.
Les Perses reprennent possession d'Amida en 502, alors qu'elle se trouve sous l'administration de l'Empereur byzantin Anastase Ier.
C'est en 639 que les Musulmans prennent la suite des Perses et renomment Amida Diyarbakir.
En 1515, la ville est sous le contrôle de l'Empire Ottoman qui la transforme en capitale de la province. Elle est désormais utilisée comme base armée pour les troupes en charge de la protection de la ville contre les attaques perses.
Le vilayet de Diyarbakir est établi en 1867.
Entre le 1er et le 3 novembre 1895, plus de 2 000 personnes sont assassinées par les musulmans pendant le massacre de Diyarbakir. Alors qu'initialement les violences ne visaient que les Arméniens et les Assyriens, elles se sont rapidement étendues à tous les chrétiens.
Mustafa Kemal Atatürk, un opposant aux forces d'occupation internationales, fonde la République de Turquie en 1923.
Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) est fondé en 1978. Son but est d'obtenir l'indépendance de tous les territoires kurdes.
Dans les années 1980 et 1990, la population de Diyarbakir augmente fortement suite à l'arrivée des habitants des villages voisins fuyant les violences résultant des actions du PKK.

Géographie

Localisée dans le sud est de la Turquie, Diyarbakir est la capitale de la province du même nom.
Le Tigre borde l'est de la ville.

Comment se déplacer en ville ?

La ville de Diyarbakir propose quelques modes de transport, Taxi, Bus ou Marche au choix.
Le taxi : un certain nombre circule en ville.
Le bus : le réseau public dessert tout Diyarbakir.
La marche : n'hésitez pas à parcourir la ville à pied. Faites cependant preuve de prudence car la frontière syrienne est toute proche.

Que voir ?

La ville de Diyarbakir dispose de nombreux sites touristiques à voir. Les touristes se rendront sur le site archéologique de Çayönü (un des premiers lieux d'habitation dans la région), à Semanoglu House, à la Grande Mosquée, à la mosquée Behram Pasha, à la mosquée Sheikh Mutahhar, à l'Église Sainte Marie, aux vestiges des remparts, à la forteresse extérieure (Diskale) et aux portes (Dag, Urfa, Mardin et Yeni) de Diyarbakir. Le pont On Gözlü, les auberges caravansérails Deliler Hani et Hasanpasa Hani, les maisons anciennes en basalte, la Tour Yedi Kardes, l'Ecole Mesudiye Madrasa et la forteresse intérieure (Içkale) qui comprend 16 tours et 4 portes, l'Église Saint George, la Mosquée Hazreti Süleyman, la fontaine du lion ou encore l'arche Artukid valent également le déplacement.
Ne manquez pas le Musée archéologique de Diyarbakir, le Musée des oeuvres en pierre, la Maison-Musée Ziya Gokalp et la Maison-Musée culturelle Cahit Sitki Taranci.
Office du tourisme turc

Que faire ?

- Se promener dans la vieille ville, endroit d'observation idéal des vestiges historiques.
- Se rendre dans les marchés locaux traditionnels bedesten et çarsilar.
- Naviguer sur le Tigre en bateau.

Achats ?

Il existe plusieurs endroits pour effectuer des achats. Vous pouvez ainsi vous rendre dans les centres commerciaux comme le Ninova Park, le Mega Center Alisveris Merkezi ou le City Center Alisveris Merkezi. Vous pouvez également profiter des marchés locaux comme le bedesten et çarsilar.
Parmi les souvenirs que vous pouvez acheter figurent les robes traditionnelles (kofi), les bijoux en argent ou en cuivre, les fruits secs, les bracelets tissés, les tapis tissés à la main, les poteries (fabriquée avec de la terre issue des berges du Tigre mélangée à du sel) ou le vin.

Gastronomie et recette(s) du terroir

Les plats : La viande (agneau) cuite avec des épices, kaburga dolmasi (côtes d'agneau fourrées au riz épicés, cousues, cuites à la vapeur puis au four), meftune (plat de viande et de légumes comme les aubergines, les concombres et les kengers, aromatisé avec de l'ail et du sumac), kebab de foie, boulettes de viande ou köfte (çig köfte ou boulettes de viande crue, içli köfte ou boulettes dans une croûte de farine de blé, eksili köfte ou boulettes aux oeufs servies avec une sauce au citron...), lebeni (soupe au yaourt), duvakli pilav (viande de mouton hachée et amandes servies sur un lit de riz, le tout décoré avec du persil), bulgur pilavi (boulghour préparé avec de la tomate, de l'oignon et du bouillon de poulet), etli eksili dolma (feuilles de vigne farcies d'un mélange d'oeuf, de citron, de viande et de riz), zeytinyagli dolma (feuilles de vigne farcies avec une préparation végétarienne et cuites dans de l'huile d'olive), kibe mumbar (intestins farcis), baba ghanoush (purée d'aubergine, oignon, huile d'olive et des épices).
Les desserts : Les fruits (la pastèque qui fait la réputation de Diyarbakir...), burmali Kadayif (pâtisserie aux pistaches), sütlü Nuriye (pâtisserie aux noix arrosée d'un sirop à base de lait), zingil Tatlisi (beignets fruits frits puis trempés dans un sirop au citron), revani (gâteau à la semoule imbibé d'un sirop au citron), halbur hurmasi (petits gâteaux arrosés de sirop), künefe (dessert constitué de fromage servi entre 2 couches de cheveux d'ange revenues dans du beurre, arrosé de sirop et saupoudré de poudre de pistache), les fruits secs.
Les boissons : Le vin (le Çankaya Bogazkere, le Kavaklidere Bogazkere, le Doluca ?-zel Kav, le Pamukkale Diamond...), le thé, le café turc, l'ayran (boisson de yaourt et d'eau légèrement salée).

Que voir dans la région ?

Aux alentour de Diyarbakir, plusieurs sites touristiques sont à voir.
Çermik, sa station thermale et son pont Haburman ; Silvan avec le pont de Malabadi et les Grottes d'Hassuni constituées d'un réseau de plus de 300 grottes ; Lice et ses Grottes Birkleyn, parées d'inscriptions cunéiformes et de reliefs assyriens ; Ergani réputée pour ses Grottes Hilar agrémentées de reliefs et composées de tombeaux ; Le site archéologique d'Üçtepe.

Santé ?

Prenez le temps de souscrire une assurance couvrant les frais médicaux et le rapatriement avant votre départ.
En cas d'urgence, composez le 155.

Hôpitaux à Diyarbakir :
Genesis Hospital
Huzur Evleri Mah. Seyrantepe Bulv. No:18 Diyarbakir, Turkey
Tél. : + 90 412 241 21 21

Memorial Diyarbakir Hospital
Yenisehir Mh., 21100 Diyarbakir, Diyarbakir Province, Turkey
Tél. : +90 412 224 1515

Décalage horaires

En été : +2h
En hiver : +1h

partir en Turquie

Ville de départ

Destination

Date de départ

Flexibilité

Durée

Budget par personne

  • Grand Park Lara Resort 4*

    Grand Park Lara Resort 4*

    Paris - Antalya

    Vol + Hôtel
    5 jours - 5 nuits
  • Hôtel Relais de Margaux Golf & Spa 4*

    Hôtel Relais de Margaux Golf & Spa 4*

    Paris - Antalya

    Vol + Hôtel
    5 jours - 5 nuits
  • Liberty Hotels Lara 5*

    Liberty Hotels Lara 5*

    Paris - Antalya

    Vol + Hôtel
    5 jours - 5 nuits

Réserver votre vol

diyarbakir

Diyarbakir
Informations pratiques

Comment y aller ?

Le trajet jusqu'à Diyarbakir peut s'effectuer en avion. La durée de vol depuis Paris est de 7h35 en moyenne. Des compagnies aériennes comme Pegasus Airlines, Onur Air et Turkish Airlines proposent des vols avec escale depuis les aéroports de Paris Charles de Gaulle et de Paris Orly.

Aéroport le plus proche

Aéroport : Aéroport de Diyarbakir Code IATA : DIY)
Distance : 4 km
Aéroport de Diyarbakir

diyarbakir

Diyarbakir
Ressources

Bibliographie

La nuit de Diyarbakir : être Kurde en Turquie de Ali Ekber Gurgoz, 1961

Filmographie

"Mehdi Zana, voir la vie autrement" - Kudret Gunes (2003)
"Le temps dure longtemps" - Ozcan Alper (2012)
"Min Dit: The Children of Diyarbakir" - Miraz Bezar (2009)

Diyarbakir : promotions vols secs et hôtels


<